Bulletin n°14 – Septembre 2014

Edito

Les dernières élections municipales ont porté de nouveaux élus de gauche au conseil municipal.

La liste Fabrègues Citoyenne a mené une campagne dynamique, qui proposait aux électeurs de construire ensemble une politique communale novatrice. La faible mobilisation des électeurs de gauche n’a permis d’obtenir que trois élus.

Ce résultat montre l’importance qu’il y a à œuvrer pour inciter l’implication citoyenne et développer l’action politique à Fabrègues. C’est toujours l’ambition de la Fabrica Citoyenne.

Nous continuerons, comme nous l’avons fait depuis 2008, à soutenir l’action des élus de gauche au conseil municipal et nous vous inviterons, régulièrement, à participer aux débats et actions politiques que nous initierons au cours de ce nouveau mandat municipal.

N’hésitez pas à solliciter les élus de Fabrègues Citoyenne.

Faites-nous part de vos préoccupations et des sujets que vous voulez discuter et approfondir avec nous.

 

Brève

M. Martinier, cadre dans les collectivités territoriales de profession, aux responsabilités municipales depuis 25 ans, Maire de Fabrègues depuis 15 ans, ignorait que son activité professionnelle dans une commune de l’aggloM était incompatible avec son mandat de conseiller communautaire.

Cet élu à « la compétence inégalable » montre lorsqu’on suit de près sa pratique que ce qualificatif est lourd à porter ! Heureusement la justice administrative est là pour faire respecter la loi, mais l’édile demande un délai pour laisser son siège ! Pourquoi ? Mr Alauzet, Adjoint aux finances de la ville de Fabrègues, Président du Syndicat d’Adduction d’Eau du Bas Languedoc, est pourtant prêt à prendre la relève.

 

dessin_1014Ecole privée : gratuite,

Ecole publique : payante !

Les intervenants culturels et sportifs sont supprimés dans les écoles publiques pendant le temps scolaire et déplacés vers le temps périscolaire : l’intervention devient payante pour les familles.
Mais les intervenants sont maintenus pendant le temps scolaires à l’école St Jacques, donc l’intervention est gratuite pour les familles de l’école privée.
Cherchez l’erreur !!!

Rythmes scolaires : mauvais tempo !

Si les objectifs de la réforme des rythmes scolaires étaient ambitieux et centrés sur le bien-être et la réussite de l’enfant à l’école, sa mise en place à Fabrègues est doublement décevante.

D’abord, on ne peut que déplorer le désengagement de l’État quant à la réalisation de cette réforme, faisant peser sur les communes toute l’organisation, la réflexion sur les contenus et le financement des temps périscolaires.

Du coup, ce sont les communes qui doivent prendre le relais d’un dispositif pourtant initié et porté par l’État et, à Fabrègues, sa mise en place est plutôt contestable :

Juillet 2013, Monsieur le Maire annonçait le report d’un an de l’application de la réforme des rythmes scolaires, afin de la préparer au mieux.

La montagne a accouché d’une souris.

Les parents n’ont reçu l’information que durant l’été et ont dû inscrire dès le mois d’août leurs enfants sur les Temps d’Activités Périscolaires (après la classe), sans savoir quelles activités leur seront proposées et ce malgré leur participation financière non négligeable !!! …

L’objectif de cette réforme était de mieux répartir les temps d’enseignements scolaires en raccourcissant la journée scolaire. Il ne s’agissait pas de remettre au plus tôt les écoliers à leurs parents, surtout lorsque ceux ci travaillent ! Il ne s’agissait pas non plus de proposer une garderie mais de permettre aux enfants d’accéder à des activités épanouissantes.

Si l’on considère que l’éducation de la jeunesse n’est pas que l’affaire des parents et de l’école, mais concerne toute la collectivité, on aurait pu se saisir de l’occasion pour faire de ces temps des moments réellement éducatifs qui aident nos enfants à grandir en proposant des ouvertures vers la culture, vers la connaissance de notre environnement, notre patrimoine…

Hélas, une fois de plus, la municipalité n’aborde le sujet que par l’angle des finances. Jamais il n’a été présenté en conseil municipal et encore moins discuté un projet éducatif, projet pourtant obligatoire pour bénéficier d’aide de la CAF !! seul le coût a été présenté !!

Les parents, eux, ont découvert les tarifs qui seront pratiqués au 1er septembre, au mois d’août !!

Le « comité de pilotage » qui a bataillé sur la forme que prendraient les Temps d’Activités Périscolaires (TAP), n’a jamais travaillé sur les contenus. Au final c’est une prestation au rabais, qui n’est satisfaisante pour personne, pas même pour les personnels qui malgré leurs compétences feront essentiellement de la garderie. Résultat, la mairie, sous prétexte de coût va démunir les écoles.

Un exemple ? Dès cette rentrée et sans concertation aucune, elle a décidé de supprimer dans les écoles publiques les intervenants extérieurs pendant le temps scolaire.

Oui l’éducation a un coût mais c’est surtout un investissement pour l’avenir, un choix politique qui n’est pas fait à Fabrègues. C’est regrettable.

 

INFO

Les élus « Fabrègues Citoyenne » tiendront une permanence salle Paul Doumer le 1er mercredi de chaque mois de 18h30 à 20h.

N’hésitez pas à aller les rencontrer.

Vous pourrez aussi solliciter un rendez-vous à partir de la plate-forme e-services du site internet de la villle de Fabrègues prochainement mis en place.

 

Téléchargez ce bulletin au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.