Elections 2017 : quelques enseignements et résultats de Fabrègues

1 – Ces élections sont d’abord marquées par l’abstention et le vote blanc, alors même que 11,5% des électeurs potentiels ne sont pas inscrits sur les listes électorales.
-22,7 % d’abstention au premier tour de la Présidentielle, 25,4% au second tour en France, et plus de 4 millions de bulletins blancs et nuls (11,5%). Seulement les 2/3 des Français ont voté pour l’un des deux candidats. E. MACRON est élu avec 43,6% des inscrits, il n’en avait obtenu que 18,5 au premier tour.

L’élimination du courant humaniste, écologiste, qui voit dans le partage et l’action collective la clef à nos problèmes communs a démotivé une partie de cet électorat qui aurait pu se remobiliser pour les élections législatives (ce qui n’a pas été le cas). En effet, les deux candidats qualifiés du 1er tour sont porteurs de courants différents mais dont l’un est la cause de l’autre. Le courant
identitaire et inégalitaire, donc anti-républicain, qui pointe l’origine des personnes comme source de tous les maux, porté par M. Le PEN, est alimenté par le courant néolibéral, dérégulateur et aussi inégalitaire, dont est toujours porteur le « modernisme » d’E. MACRON.
-51,3 % d’abstention au premier tour des législatives et 56,6% au second, avec encore près de 2 millions de bulletins blancs et nuls (soit environ 10% des votants). Cette abstention massive record, assez générale dans le pays, qui dépasse les deux tiers dans
certains quartiers populaires, et qui selon IPSOS frôlerait les 70% chez les moins de 35 ans a une signification politique forte qui questionne le lien social entre les couches populaires et la représentation nationale et les partis.

2A l’élection présidentielle, le 1er tour a qualifié E. MACRON (23,9%) et M. Le PEN (21,5%) pour le second tour, totalisant à eux deux seulement 45% des suffrages exprimés (à peine 35% des inscrits). Les 2/3 des citoyens ne seront donc pas de fait représentés au second tour !
Les partis piliers de la 5ème république sont éliminés dès le 1er tour : la droite pour la première fois, LR (FILLON, 19,9%) et surtout le PS qui obtient le plus faible score depuis G. DEFERRE (SFIO) en 1969 (HAMON, 6,3%)
JL MELENCHON, porteur d’un programme humaniste de transformation sociale « l’avenir en commun », avec 7 millions de suffrages (19,6%) rate pour 600 mille voix (soit 10 voix par bureau de vote) la confrontation de second tour avec E MACRON. L’analyse sociologique de ce vote par IPSOS (sondage sortie des urnes) indique que ce candidat arrive en tête chez les jeunes (18-24 ans) avec 30%, les chômeurs (31%) et est majoritaire chez les syndiqués salariés. Il est aussi noté que 47% du vote Hollande de 2012 se serait reporté sur Macron, 24% sur Mélenchon et 15% sur Hamon.

3 – Au 2éme tour E. MACRON est élu avec 66% des suffrages, mais l’extrême droite n’en poursuit pas moins son inquiétante progression : à la présidentielle de 2002 JM Le PEN perd devant CHIRAC avec 5,5 millions de voix, en 2017, M Le PEN perd face à MACRON avec plus de 10 millions de voix, doublant le score du père !

4 – Les résultats des législatives révèlent avec force la poursuite de la crise politique et institutionnelle de la Vème République : abstention record, majorité absolue à l’assemblée pour un parti n’ayant au 1er tour que 15% de l’adhésion citoyenne (32% des 47,6 % des suffrages exprimés). En effet, les candidats d’En Marche, le parti du Président, obtiennent plus de 300 sièges, 350 avec leurs alliés MODEM (majorité absolue 289), l’autre droite LR et UDI sauve 131 sièges. Affaibli au 1er tour par rapport à son record de voix de la présidentielle, le FN décroche 8 sièges. Après la débâcle présidentielle le PS ne compte plus que 29 députés sous son étiquette dont près d’une dizaine bénéficiait du soutien implicite d’En Marche dès le 1er tour.
La première formation de gauche est maintenant la France Insoumise qui s’installe à l’Assemblée Nationale avec 17 députés (11% des suffrages au 1er tour des législatives). Le PCF, marginalisé en voix, peut néanmoins constituer un groupe parlementaire et ainsi disposer des moyens pour conduire un travail parlementaire efficace.

5La gauche divisée doit se rassembler.
Le fait que la France Insoumise et le PCF puissent constituer chacun un groupe à l’Assemblée Nationale est plutôt une bonne nouvelle. Si l’on cumule les députés des deux groupes ils sont plus nombreux que lors de la dernière législature. Ils seront un point d’appui pour les luttes sociales et politiques à venir. Reste à voir combien de députés PS se positionneront dans une franche
opposition aux mesures proposées par le nouveau « roi » MACRON. Faire tomber les « haines » entre militants de la gauche d’opposition au coup d’Etat « macroniste » est la priorité pour construire une vrai gauche indispensable pour croiser le fer contre la cause centrale du développement de l’extrême droite, à savoir les politiques néolibérales (flexibilité, précarité, austérité, chômage, …) rendues obligatoires par le capitalisme lui-même pour lutter contre sa crise du capital et donc du profit.

Les résultats de FABREGUES

A la lecture des tableaux des résultats des élections de Fabrègues ci-dessous, nous retrouvons les
observations indiquées ci-dessus, mais avec une présence encore plus forte de l’extrême droite
qui arrive ici en tête au 1er tour de la présidentielle (30,8%, distançant le candidat de la France
Insoumise arrivé en seconde position avec 19,6% des suffrages) et en 2ème position à la législative
avec 24,3% derrière le candidat « macroniste ». L’analyse du vote par bureau confirme l’habituel
plus fort taux FN sur l’habitat pavillonnaire de la rive gauche du Coulazou (bureaux Grappelli et
Reinhardt, respectivement 33,3 et 33,9% au 1er tour de la présidentielle). A Fabrègues, MACRON à
la Présidentielle et son candidat à la législative obtiennent au second tour des scores plus serrés
que la moyenne.
« Fabrèguoises, Fabrèguois, Ouvrons les yeux avant qu’on nous les ferme »

Télécharger le PDF 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.