Parole aux citoyens, place aux usagers !

La fin du monde a été reportée, mais le changement promis l’est aussi !

Localement, les populations ne seront pas plus consultées et écoutées sur les questions qui les concernent. Chaque jour qui passe nous montre le fossé qui se creuse entre les institutions et les citoyens. Comment rendre la parole aux citoyens ? C’est une des grandes questions de notre époque. Chacun peut voir que le vote tous les 5-6 ans  n’est plus suffisant, qu’il installe une autocratie décisionnelle que les gens n’ont aucun moyen légal de remettre en cause en cours de mandat. Au niveau des intercommunalités (agglomération, syndicat des eaux,…) qui ont acquis de plus en plus de compétences c’est pire. Les délégués des communes (Maires et conseillers), qui gèrent ces établissements publics de coopération intercommunale, ne rendent compte de leur mandat à personne, la population est ainsi encore plus éloignée du lieu de décision. De plus à l’Agglomération de Montpellier les délégués de la ville centre peuvent décider de tout.

La Fabrica Citoyenne informe régulièrement des grands dossiers en cours qui devraient faire l’objet de concertation approfondie nécessitant confrontation d’idées et d’arguments. Ensuite chacun peut, s’il passe un peu de temps à parcourir les dossiers, s’approprier ces informations, les critiquer, les utiliser pour approfondir le sujet, nous en parler, agir ou laisser faire. C’est la liberté de chacun.

Nous présentons dans ce numéro quelques dossiers très lourds de conséquences pour la population, traités, ou en voie de l’être, dans l’opacité la plus totale pour le citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.